La loi électorale divise le gouvernement Tshibala

La loi électorale adoptée à l'Assemblée nationale menace la cohésion au sein du gouvernement.

En effet, une frange de ministres issus de la composante opposition se sont retrouvés autour du président du Conseil national de suivi de l'Accord (CNSA), Joseph Olenghankoy, pour désapprouver la loi électorale adoptée le lundi 4 décembre 2017 tard la nuit dans la chambre basse du parlement congolais.

Selon un ministre d'État qui s'est exprimé sous le sceau de l'anonymat, le texte du projet de loi défendu par le vice premier ministre de l'Intérieur, Ramazani Shadary, n'a pas été approuvé par le conseil de ministre.

La même source affirme que c'est la proposition de loi du député G7 qui a été validé par le conseil des ministres.

Les ministres issus de l'opposition, la plupart présidents des micros partis, contestent le seuil de représentativité de 1% retenu dans la loi électorale.

Ils accusent également le premier ministre Tshibala de travailler pour ses propres intérêts.

MCN Team

La loi électorale adoptée à l'Assemblée nationale menace la cohésion au sein du gouvernement.