Le CLC après l’interdiction de Kimbuta : “Nous marcherons parce que c’est un droit constitutionnel”

En dépit du message d’interdiction de la marche du 31 décembre de la part du Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, le  Comité de Laïcs Catholiques (CLC) insiste que les fidèles catholiques marcheront ce dimanche après l’unique messe du jour. Mme Léonie Kandolo, chargée de communication du CLC réaffirme, dans une interview ce samedi 30 décembre 2017 à ACTUALITE.CD, que la loi ne donne pas au gouverneur le droit d’interdire une manifestation et qu’il est nécessaire d’apprendre le respect de la loi et de la constitution en RDC.

Quelle est la réaction du Comité Laïc Catholique après l’interdiction de la marche par le Gouverneur de Kinshasa ?

La loi nous demande d’informer l’autorité et nous l’avons fait par écrit. La loi ne dit pas que l’autorité a le droit de refuser. De plus nous avons fait un document écrit, donc l’autorité devait nous répondre par écrit et non par un communiqué à la télévision. Les raisons qu’il (Kimbuta) évoque ne sont pas vraiment plausibles, nous faisons une marche pacifique et il nous parle de 250 000 policiers pour encadrer la marche, nous devons quand même nous dire que ce n’est pas raisonnable. Il parle de 1000 policiers par paroisse or la ville de Kinshasa ne compte que 160 paroisses. Nous sommes un peu surpris que Kimbuta, gouverneur depuis 11 ans ne connait pas le nombre des paroisses qu’il y a dans sa province.

Et donc, vous tenez à marcher ?

Oui nous marcherons parce que c’est un droit constitutionnel. Je crois que dans ce pays, nous devons tous apprendre à respecter la loi et la constitution. La marche est un droit constitutionnel.

Comment se déroulera exactement la marche ?

Nous marcherons à partir de nos paroisses.

En cas de violences, vous serez responsables ?

Nous ne serons pas responsables des violences parce que nous sommes pacifiques, nous ne sommes pas armés. Nous sommes des croyants, nous marchons au nom de l’église, au nom de la foi, au nom de l’amour parce que toute foi est basée sur l’amour. Toute religion chrétienne est basée sur l’amour. Nous ne sommes pas violents, nous n’avons pas d’armes, nous n’avons rien à la main que nos chapelets, nos bibles, nos croix et des rameaux. Donc, la violence ne viendra jamais de notre côté.

Que dit la hiérarchie de l’église au sujet de la marche ?

Mais la hiérarchie de l’église a soutenu la marche. Je crois que vous avez vu qu’il y a même une déclaration à très haut niveau pour soutenir la marche. Si l’église ne voulait pas la marche, elle aurait téléphoné, elle aurait fait la déclaration pour le dire. L’église ne dit rien. Ce n’est pas l’église qui organise, c’est les laïcs catholiques.

Parlant de la hiérarchie de l’église au plus haut niveau, vous faites allusion au Vatican ?

Entre autres.

Que retenir concrètement du message du Vatican à propos de la marche de demain ?

Il a pris acte. A partir du moment où on prend acte ça veut dire qu’on n’est pas contre.

Il y a un message clair du Pape par rapport à la marche ?

On vous l’enverra par communiqué.

Interview réalisée par Patrick MAKI

En dépit du message d’interdiction de la marche du 31 décembre de la part du Gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, le Comité de Laïcs Catholiques (CLC) insiste que les fidèles catholiques marcheront ce dimanche après l’unique messe du jour.