Le parti de Mishiki, auteur de la plainte contre l’Abbé Vincent Tshomba, initiateur de l’opération cloche

L’abbé Vincent Tshomba, curé de la Paroisse Saint-Joseph à Matonge, représentant du Collège des Curés doyens de Kinshasa, s’est présenté au parquet de Kalamu ce mardi 26 décembre 2017 pour répondre à la convocation reçue trois jours plus tôt consécutivement à la plainte déposée par l’Union nationale des Nationalistes (UNANA), parti dirigé par Willy Mishiki.

«C’est depuis le jeudi 14 décembre 2017 aux environs de 21H08 que mon client M. Pambi Yoka, cadre de l’UNANA et secrétaire national au sport de ce parti a été victime d’une crise cardiaque dû aux tapages nocturnes provoquées par Monsieur l’Abbé Curé (…) Pendant que mon client faisait son retour dans son quartier dans la commune de Kasa-vubu, il fut surpris de voir un groupe de la population kinoise en particulier (…) lançant des cris des sifflets, tapant des casseroles, chose qui a provoqué sa crise en perdant ses facultés mentales. Au stade où nous informons Monsieur le Procureur de la République, son état de santé est devenu précaire», peut-on lire dans la plainte signée par Me Franck Kalolo, au nom de l’UNANA.

Pour rappel, c’est l’abbé Tshomba qui a signé la lettre demandant aux curés de Kinshasa de sonner les cloches tous les jeudis à 21 heures à partir du 14 décembre.

En l’absence du procureur, l’Abbé Vincent Tshomba est rentré chez lui en attendant une prochaine convocation.

actualite.cd

L’abbé Vincent Tshomba, curé de la Paroisse Saint-Joseph à Matonge, représentant du Collège des Curés doyens de Kinshasa, s’est présenté au parquet de Kalamu ce mardi 26 décembre 2017 pour répondre à la convocation reçue trois jours plus tôt consécutivement à la plainte déposée par l’Union nationale des Nationalistes (UNANA), parti dirigé par Willy Mishiki.