L’UE met en garde et annonce qu’elle suivra »attentivement les événements de demain en RDC »

A l’approche de la marche prévue ce dimanche 31 décembre, Bart Ouvry, Ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique de Congo, réitère l’appel européenne pour le respect la liberté de manifester au pays.

« Le 11 décembre le Conseil des Affaires Étrangères de l’UE appelait au respect de la liberté de réunion et de manifestation pacifique » rappelle le représentant du vieux continent en RDC via son compte twitter ce samedi. « UE avec collègues des états membres, MONUSCO et collègues de la communauté internationale observeront attentivement les événements de demain en RDC« , ajoute-t-il.

En effet, dans un communiqué publié le 11 novembre dernier, l’Union Européenne a haussé le ton contre les autorités congolaises, qu’elle accuse de graves violations des droits de l’Homme. « L’UE s’associe aux autres acteurs de la communauté internationale, en particulier les Nations Unies, pour condamner les abus et violations graves des droits de l’Homme et des libertés fondamentales en RDC, ainsi que les violations du droit international humanitaire notamment au Kasaï« , affirme ce document consulté par POLITICO

L’UE reste « gravement préoccupée par la situation sécuritaire détériorée au Kasaï, au Tanganyika et à l’est de la RDC, qui touche particulièrement les femmes et les enfants« , ajoute ce communiqué, appelant la responsabilité première des autorités congolaises, en particulier des Forces Armées de la RDC, dans la protection des populations.

politico

A l’approche de la marche prévue ce dimanche 31 décembre, Bart Ouvry, Ambassadeur de l’Union Européenne en République Démocratique de Congo, réitère l’appel européenne pour le respect la liberté de manifester au pays.