Mende qualifie le CLC d'une organisation "fantomatique" et "sans domicile fixe"

Le ministre des Médias, Lambert Mende Omalanga, qualifie le Comité Laïc de Coordination (CLC) de "fantastique" et "sans domicile fixe".

Dans son point de presse de ce mercredi 3 janvier tenu à Kinshasa, Mende estime que l'appel à la marche des laïcs n'a pas été suivi par le peuple congolais qu'il félicite par ailleurs pour sa maturité.

Il appelle la population à dénoncer tous ceux qui seraient tentés de renverser les institutions en place par des voies non démocratiques.

"La terrible confession involontaire du cardinal en dit tout", déclare le porte-parole du gouvernement qui fait allusion à l'intervention de Laurent Monsengwo au lendemain de la marche du 31 décembre.

Plus loin, Mende accuse le même cardinal d'incitation à la haine, en dehors de manquer du respect aux forces de l'ordre indexées comme des " prétendus vaillants militaires et policiers ".

MCN TEAM

Le ministre des Médias, Lambert Mende Omalanga, qualifie le Comité Laïc de Coordination (CLC) de "fantastique" et "sans domicile fixe".