Minaku: “Toute action politique qui irait dans le sens de faire entrave à ce processus électoral sera vouée à l’échec”

Dans son discours d’ouverture de la session extraordinaire mardi 2 janvier 2018 à l’assemblée nationale, Aubin Minaku a invité les acteurs politiques à travailler pour la réussite du processus électoral.

Parlant « implicitement » des manifestations anti-pouvoir, le président de la chambre basse du parlement affirme que ces genres d’actions échoueront sans nul doute.

« Aujourd’hui plus que jamais, ainsi que l’a annoncé le président de la République, les congolais aspirent aux élections. Notre devoir en tant qu’acteur politiques est celui d’agir pour que cette attente populaire puisse être satisfaite au plus vite ce, dans les conditions adéquates et acceptables. Dans cet entendement, toute action politique quel qu’en soit l’initiateur, qui irait dans le sens de faire entrave à ce processus électoral devenu irréversible, sera sans nul doute vouée à l’échec, le peuple dans sa grande majorité étant devenu majoritairement mature. Tachons donc, ici d’abord évidemment comme ailleurs, de prêcher en faveur de la réussite du processus électoral. Car seules les élections véritablement démocratiques auront vocation à solidifier la paix dans notre pays et à jeter les jalons d’un avenir meilleur pour notre jeunesse », a-t-il dit.

Dans son message de vœux de fin d’année le 31 décembre, Joseph Kabila avait indiqué que les élections sont « irréversibles ».

“Nous allons de manière irréversible vers l’organisation des élections”, avait-il martelé.

actualite.cd

Dans son discours d’ouverture de la session extraordinaire mardi 2 janvier 2018 à l’assemblée nationale, Aubin Minaku a invité les acteurs politiques à travailler pour la réussite du processus électoral.