Succession d’Étienne Tshisekedi : Le congrès de l’UDPS fixé au mois de février

Les travaux préparatoires du congrès de l’UDPS sont clôturés. La commission préparatoire composée de 32 personnes chargées de préparer ces assises a déposé à Jean-Marc Kabund, secrétaire général du parti, son rapport. Selon les informations d’ACTUALITE.CD, ce congrès  se tiendra pendant deux jours. Les discussions sont en cours sur la date de ces assises.

«Nous avons décidé d’organiser ce congrès au mois de février étant donné que ce mois est symbolique pour nous. L’UDPS a été fondée le 15 février et le président Tshisekedi est mort le 1er février. Cependant, nous n’avons pas encore de la date», a dit à ACTUALITE.CD Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS.

A l’heure, le parti s’active à réunir les moyens matériels et financiers pour la bonne tenue de ce congrès. La tâche est d’autant difficile qu’il faut que les 54 fédérations soient présentes. En plus de titres de voyage, il faut assurer le logement aux délégués de 50 fédérations (4 par fédération).

L’UDPS est orpheline de son président historique, Étienne Tshisekedi, mort le mercredi 1er février dernier à Bruxelles. Le parti a par la suite été secoué par un vent de débauchage. Un de ses cadres, Bruno Tshibala, a même rejoint le camp gouvernemental en qualité de Premier ministre. D’autres cadres comme Valentin Mubake sont également en conflit avec l’actuel directoire de l’UDPS.

Patient Ligodi

Les travaux préparatoires du congrès de l’UDPS sont clôturés. La commission préparatoire composée de 32 personnes chargées de préparer ces assises a déposé à Jean-Marc Kabund, secrétaire général du parti, son rapport. Selon les informations d’ACTUALITE.CD, ce congrès se tiendra pendant deux jours. Les discussions sont en cours sur la date de ces assises.