Marche du 21 janvier : Georges Kapiamba encourage les familles des victimes à témoigner

Les familles des victimes de la marche du 21 janvier organisée par le Comité laïc de coordination (CLC) devraient passer au ministère des Droits humains pour déposer leurs témoignages devant la commission d’enquête mise sur pied à cet effet. Le porte-parole de cette commission a lancé l’appel lundi 12 février, à l’issue de l’audition d’une dizaine de familles.

«Ceux qui pensent avoir des réserves peuvent d’abord communiquer avec la commission. Il y a des numéros de téléphones qui ont été communiqués et qui défilent encore sur plusieurs chaines de télévision. Qu’ils appellent et soumettent leurs cas qui seront analysés», a proposé Georges Kapiamba, porte-parole de la commission d’enquête, instituée par le ministère des Droits humains pour analyser des allégations des violences commises sur les manifestants pacifiques le 21 janvier.

Les membres de cette commission se réunissent chaque jour et écoutent les témoignages des familles des victimes. Ils ont déjà auditionné 16 personnes depuis lundi 5 février.

radio okapi

Les familles des victimes de la marche du 21 janvier organisée par le Comité laïc de coordination (CLC) devraient passer au ministère des Droits humains pour déposer leurs témoignages devant la commission d’enquête mise sur pied à cet effet. Le porte-parole de cette commission a lancé l’appel lundi 12 février, à l’issue de l’audition d’une dizaine de familles.