Mgr Fridolin Ambongo: Ma priorité c’est que le peuple vive dans la dignité

Quatre jours après sa nomination par le pape François comme archevêque «coadjuteur» de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo révèle l’une des ses priorités: «la dignité du peuple congolais».

Dans une interview exclusive accordée ce samedi 10 février 2018 à ACTUALITE.CD, le vice-président de la Cenco se montre déterminé à poursuivre la lutte engagée par l’Église à la tête de l’archevêché de Kinshasa.

«Je veux le bien global et supérieur de ce peuple au service de qui je suis envoyé. Donc pour moi la priorité c’est que ce peuple puisse vivre dans la dignité».

Sa nomination en tant que successeur du cardinal Laurent Monsengwo avait provoqué des réactions mitigées notamment dans la classe politique.

Bien que cela s’inscrive plutôt dans le respect des règles régissant le fonctionnement d’un archidiocèse, certains acteurs politiques de la MP s’étaient félicités de l’arrivée d’Ambongo à l’archevêché de Kinshasa qui, d’après eux, signifierait «une mise à l’écart» du cardinal Monsengwo par le souverain pontife à cause de ses prises de position à l’égard du pouvoir.

Will Cleas Nlemvo

Quatre jours après sa nomination par le pape François comme archevêque «coadjuteur» de Kinshasa, Mgr Fridolin Ambongo révèle l’une des ses priorités: «la dignité du peuple congolais».