RDC: Des témoignages émouvants sur la lutte d’Étienne Tshisekedi

Militants et cadres, amis et connaissances  d’Étienne Tshisekedi, feu président de l’UDPS ont répondu massivement à l’invitation du parti qui a appelé ce jeudi 1 Février à une matinée politique  en hommage à Étienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017 à Bruxelles.

Plusieurs témoignages émouvants ont couronné ce moment de recueillement. Amis, collègues et membres du parti ont tous dans le même sens souligné les valeurs incarnées par l’homme  Tshisekedi dont un amour profond pour le Congo et tout son peuple

Témoignages

Pour le  Bâtonnier Mukendi, son  conseiller juridique,  Tshisekedi avait une vision pour le RDC. Il a placé l’intérêt du peuple congolais devant le sien propre.

“Il était un Visionnaire pour son pays, il a commencé son chemin de la croix pour un Congo bon. Il était près à sacrifier tout pour servir son peuple, voilà pourquoi à chaque fois il disait: le peuple d’abord. Tshisekedi était un homme courageux. Il est un bon exemple vivant dans la politique. Pour honorer sa mémoire, je nous recommande de retenir ce slogan: Je suis Tshisekedi. Je ne mourrait pas avant la victoire”, a-t-il déclaré.

Paul Tshibanda,  son collègue de classe, a soutenu que Tshisekedi était un visionnaire  et une référence.

“Nous, anciens du collège Kaponde, avons retenu de Tshisekedi qu’il était visionnaire. Il voyait des choses avant. Même le père directeur du collège le consultait avant de prendre une mesure. Des fois, il le faisait pour le tenter, mais tout ce qu’il disait se réalisait toujours. Nous, ses collègues du collège avons retenu la ligne de conduite de Tshisekedi qui est la vision. Lorsqu’il nous demande de nous prendre en charge, c’est pour que chacun dans ce qu’il fait,  fasse du bien aux autres “.

Pour le professeur Matthieu Kalele, Tshisekedi était un envoyé de Dieu, au même titre que Martin Luther King. Il a appelé les militants à continuer le combat

“C’est Tshisekedi qui m’a fait venir à Kinshasa lorsqu’il était premier ministre. Je suis un fils de la maison. Tshisekedi est un cadeau du ciel au rang de Martin Luther. Ce sont les gens que Dieu nous a envoyés pour accomplir une mission puis il les retire. C’est à nous de continuer le combat. Des fois lorsque j’échange avec Felix, je sens qu’il a le courage et la vision de son père. Nous devons continuer ce combat, ensemble main dans la main, UDPS vaincra”.

“Tshisekedi était un prophète. Il nous avait toujours demandé de lutter pour nous et pour nos enfants, il avait dit que le pouvoir est dans la rue et non chez les gens de la majorité. Aujourd’hui, la peur a changé de camps. Quand le peuple est dans la rue, le pouvoir tremble. Voyez vous-mêmes ce qu’ils ont fait après la messe aujourd’hui (…) Nous devons continuer le combat. Ne baissons pas nos bras. Chaque fois qu’il y a marche, sortons tous, envahissons les rues.  Vous savez tous que dans le dictionnaire de Tshisekedi le mot peur n’existe pas, le mot reculer n’existe pas non plus. Avançons combattants de la liberté! Ne reculez  pas, ne craignez pas la mort”, a solennellement déclaré Denise Lupetu, présidente de la ligue des femmes de l’UDPS.

Jean Tezo,  président de la fédération Tshangu de l’UDPS, demande aux Congolais de suivre l’exemple de la lutte menée par Tshisekedi.

“Tshisekedi a démontré son amour pour le pays sur toute l’étendue de la République. Il  a lutté pour la libération du peuple congolais. Nous tous peuple congolais, nous devrions suivre son exemple pour la libération du Congo”.

Un an jour pour jour depuis son décès, la dépouille mortelle d’Étienne Tshisekedi est toujours gardée dans une funérarium bruxellois en attendant son rapatriement pour des obsèques digne de son rang. La famille et le pouvoir congolais se renvoient la balle quant à la responsabilité de ce blocage.

Christine Tshibuyi

Militants et cadres, amis et connaissances d’Étienne Tshisekedi, feu président de l’UDPS ont répondu massivement à l’invitation du parti qui a appelé ce jeudi 1 Février à une matinée politique en hommage à Étienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017 à Bruxelles.