Sanctions occidentales: le Royaume-Uni a gelé $ 800 millions d’actifs des proches du régime Kabila

Le Parlement du Royaume-Uni a déclaré sur son site avoir gelé des avoirs de l’ordre de 580 millions de livres (802 millions $), entre 2005 et 2016, dans le cadre des sanctions imposées par l’ONU, visant le régime de Joseph Kabila.

Mme Helen Goodman, une députée travailliste britannique, avait demandé, le 5 février dernier, au chancelier de l’Echiquier (le Ministre des Finances britannique) des chiffres sur l’application des sanctions imposées à certains membres du régime de Kabila par l’Union européenne.

La réponse du gouvernement britannique, reçue lundi, est impressionnante: 580 millions de livres d’avoirs sont gelés, soit $ 802 millions. 

Selon les propos avancés par le secrétaire d’Etat au Trésor chargé de l’économie, John Glen, et repris par Reuters, « approximative des fonds gelés au Royaume uni selon les réglementations européennes concernant la République démocratique du Congo était de 580.000.000 livres en septembre 2016 ». Les chiffres pour 2017 « ne sont pas encore finalisés », a-t-il ajouté. Mais cela représente environ un sixième du budget de la RDC pour 2018. Et il ne s’agit là que des biens gelés au Royaume-Uni.

La réponse à la parlementaire précise bien que ces sanctions - qui visent essentiellement les avoirs des chefs de milices, des cadres de l’armée et des organisations privées ayant des relations avec le régime Kabila (cfr. liste annexe) - concernent les gels de leur fonds et non des saisies. Ainsi donc, ils « continuent d’appartenir aux individus et entités » visés par les sanctions européennes. Ceux-ci ne peuvent toutefois pas en disposer tant que les sanctions ne seront pas levées.

En 2017, l’Union européenne avait déjà mis en place des sanctions individuelles contre neuf responsables du gouvernement congolais, pour de graves violations des droits de l’Homme.

Rappelons que le premier producteur de cobalt au monde, avec un PIB estimé à 30 milliards $, est classé 177e sur 188 pays, en matière d’Indice de développement humain du PNUD.

Moutiou Adjibi Nourou 
Agence Ecofin / La libre Afrique / MCN

Le Parlement du Royaume-Uni a déclaré sur son site avoir gelé des avoirs de l’ordre de 580 millions de livres (802 millions $), entre 2005 et 2016, dans le cadre des sanctions imposées par l’ONU, visant le régime de Joseph Kabila.