Ecoutez cet article

Examiner la situation politique actuelle en RDC. C’était l’objet de la réunion du Comité des Sages d’Ensemble pour la République, composé des chefs de partis initiateurs. Christophe Lutundula, Olivier Kamitatu, Christian Mwando, Salomon Kalonda, José Endundo et Dieudonné Bolengetenge saluent la décision sage et courageuse de leur Président, Moïse Katumbi, de reporter des manifestations à Lubumbashi en vue d’épargner des vies humaines. «La vie humaine est sacrée et n’a pas de prix», préviennent-ils. Ensemble pour la République porte, par ailleurs, à la connaissance de l’opinion nationale et internationale de sa farouche opposition à l’entérinement irrégulier de la désignation frauduleuse de sieur Ronsard Malonda à la tête de la CENI, de même qu’au dépôt de trois propositions des lois Minaku et Sakata.

«Ensemble pour la République condamne la répression injustifiée par le pouvoir de ces manifestations pacifiques et s’incline respectueusement devant la mémoire des victimes innocentes notamment les 6 dernières – parmi les membres de l’UDPS – dont les corps sans vie ont été repêchés à Lubumbashi», déclarent les signataires dudit communiqué.

L’un des quatre membres du présidium de Lamuka, le leader Moïse Katumbi, n’a pas pu prendre part à la marche pacifique que cette plateforme avait programmée sur toute l’étendue du territoire national en date du lundi 13 juillet en cours. La raison est simple : la décision «sage et courageuse» du Président d’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi, visait à épargner des vies humaines au regard des tueries susmentionnées.

Le Comité des Sages de ce parti de l’opposition salue le courage du peuple congolais et le félicite de s’être levé comme un seul homme, par des marches pacifiques à travers tout le territoire national les 9 et 13 juillet, pour exiger l’annulation de la désignation de Ronsard Malonda et le retrait des trois lois décriées.

«L’autorité publique devra comprendre que c’est sa responsabilité d’assurer la sécurité des marcheurs, et qu’elle ne pourra pas recourir indéfiniment à la même méthode pour museler l’opposition et l’empêcher de manifester», a dénoncé le Comité des Sages d’Ensemble pour la République. Le message est clair.

COMMUNIQUE DE ENSEMBLE POUR LA REPUBLIQUE DU 15 JUILLET 2020

Le comité des sages de Ensemble pour la République, composé des chefs de partis politiques initiateurs, s’est réuni pour examiner la situation politique actuelle en RDC. A ce sujet, il porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

L’entérinement irrégulier de la désignation frauduleuse de Mr Ronsard Malonda comme président de la CENI, par l’Assemblée Nationale sous la direction de Mme Mabunda ainsi que le dépôt des trois propositions de loi, Minaku et Sakata, visant à remettre en question l’indépendance de la justice constituent une provocation inadmissible par le FCC. Ce dernier tient à planter le décor pour un nouvel hold-up électoral en vue de se maintenir au pouvoir, une fois de plus, contre la volonté du peuple congolais.

Ensemble pour la République exprime sa plus vive protestation contre ces actes. Il salue le courage du peuple congolais et le félicite de s’être levé comme un seul homme, par des marches pacifiques à travers tout le territoire national les 9 et 13 juillet, pour exiger l’annulation de la désignation de R. Malonda et le retrait des trois lois décriées.

Ensemble pour la République condamne la répression injustifiée par le pouvoir de ces manifestations pacifiques et s’incline respectueusement devant la mémoire des victimes innocentes notamment les 6 dernières – parmi les membres de l’UDPS – dont les corps sans vie ont été repêchés à Lubumbashi.

Ensemble pour la République présente ses condoléances à leurs familles ainsi qu’à leur parti, UDPS; Ensemble pour la République rappelle que de tels crimes sont imprescriptibles et leurs auteurs doivent être identifiés pour être poursuivis et sanctionnés sévèrement.

Dans ce contexte de violence politique et face aux menaces de massacres programmés d’autres innocents au Katanga, Ensemble pour la République salue la décision sage et courageuse du Président Moise Katumbi de reporter des manifestations à Lubumbashi en vue d’épargner des vies humaines. La vie humaine est sacrée et n’a pas de prix.

L’autorité publique devra comprendre que c’est sa responsabilité d’assurer la sécurité des marcheurs, et qu’elle ne pourra pas recourir indéfiniment à la même méthode pour museler l’opposition et l’empêcher de manifester.

Ensemble pour la République appelle la population congolaise à demeurer mobilisée pour participer massivement à toutes les actions initiées pour défendre ses droits et libertés.

Le Comité des Sages de Ensemble pour la République

Olivier Kamitatu Etsou
Christophe Lutundula Apala
Christian Mwando Nsimba
Salomon Kalonda Della
Dieudonné Bolengetenge Balea
José Endundo Bononge

La pros.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici