Ecoutez cet article

Le député national Alphonse Ngoyi Kasanji appelle le gouvernement de la République Démocratique du Congo à tout mettre en oeuvre pour répondre aux aspirations du peuple suivant son programme.

Réagissant ce mercredi 13 octobre 2021 au dossier du Registre des Appareils Mobiles (RAM), cet élu de Mbuji-Mayi dans le Kasaï Oriental se dit contre cette taxe qui vise à souffrir davantage la population.

« Je suis contre tout ce qui fait souffrir la population où je suis l’émanation, il nous faut écouter le peuple à tout moment et savoir alléger ses souffrances. La manière dont RAM est perçu n’est pas bonne » déclare le député national Ngoyi Kasanji sur son compte Twitter.

Pour rappel, le ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles Technologies de l’Information et de la communication (PT-NTIC), Augustin Kibassa Maliba est attendu ce même mercredi à l’assemblée nationale pour répondre aux préoccupations des députés qui ne jurent que par la suppression de la taxe RAM.

Dans sa dernière intervention, le ministre des PT-NTIC avait affirmé que cette taxe a déjà collecté plus de 25 millions USD, et grâce aux fond collectés, certaines universités bénéficient d’un wifi gratuit.

Selon Augustin Kibasa, plus de 500 téléphones volés ont été retrouvés, à l’aide de la taxe RAM.

Le débat ayant été suspendu par motion de Jean Baudouin Mayo, le ministre s’était dit choqué d’être traité d’escroc. Il avait sollicité 48 heures pour sa réplique.

Cette plénière s’était déroulée sous tension avec plusieurs épisodes d’incidents.

Sylvain Mukendi
Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici