Ecoutez cet article

Dans sa brève réaction au sujet de cette condamnation du chef milicien, Bosco Ntaganda par la Cour pénale internationale, Dr Mukwege se félicite de ce verdict. Il estime que la justice devrait se saisir aussi des criminels de grand chemin au Kivu.

Le prix Nobel de la paix regrette que la communauté internationale se taise toujours devant la gravité des crimes ignobles commis dans les provinces du Kivu, alors qu’il ne cesse de dénoncer ces cas de crime contre l’humanité.

D’après « l’homme qui répare les femmes », Bosco Ntaganda est condamné à 30 ans de prison, mais d’autres » Terminators » des droits de l’homme au Kivu demeurent impunis et coulent des jours tranquilles au pays. Pourtant, renchérit-il, ce sont de gens répertoriés dans le rapport Mapping qui moisit dans les tiroirs de New York. Des poursuites à leur encontre devraient être menées en toute urgence, martèle le gynécologue Denis Mukwege.

Badibanga poivre D’Arvor

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici