Ecoutez cet article

Les élus de l’opposition n’en peuvent plus. Depuis le début du mandat du Bureau Mboso, le gouvernement joue à « on s’occupe de tout, tu ne t’occupes de rien » avec le parlement.

Du coup, la démocratie comme pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple est étouffée. Le dernier cas en date est celui du député national Furaha Uma Daniel dont sa motion de défiance contre le Ministre de la Défense nationale et Anciens combattants se voit être refusée par le Bureau Mboso.

Sur son compte Twitter, l’élu du Nord-Kivu Jean-Baptiste Kasekwa dénonce ce refus par l’Assemblée nationale d’accuser réception cette motion signée par plus de 60 députés, ce qui s’apparente à un coup d’État qu’on veut porter contre la démocratie en RDC.

Procédures accélérées, ordonnances, crise politique… Devant la gestion verticale, autoritaire et défaillante de la crise, les parlementaires d’opposition disent leur inquiétude et leur ras-le-bol. Ils exhortent à redonner du pouvoir aux assemblées élues.

Soulignons que le député Furaha Umba Daniel a introduit en bonne et due forme la motion contre ce membre du Gouvernement suite à la dégradation de la situation sécuritaire au Nord-Kivu et en Ituri.

Objectif-infos

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici