L’Observatoire des dépenses publiques (ODEP) révèle que le trésor public a débloqué 7 805 327 USD pour le fonctionnement du Conseil National de suivi de l’Accord et du processus électoral (CNSA) entre 2017 et 2019 sur une prévision de 17 073 994 USD. Avec seulement 23 membres au lieu de 28 prévus, cette institution est au cœur d’une gabegie financière décriée par des personnes la composant.

Le député Jean-Marc Kabund a saisi la Cour constitutionnelle dans le but d’obtenir l’annulation de la décision de la plénière de l’Assemblée nationale qui avait conclu sur sa déchéance au poste de 1er vice-président de cette institution.

«Jeanine Mabunda nous a piegé. Les décisions de la plénière sont coulées sous forme d’un acte. Cela peut être une résolution. On doit avoir le CV de la plénière. Dans la notification à Jean-Marc Kabund, on devrait retrouver tout cela. Le seul document que nous avons, c’est la lettre de Mabunda. Nous avons mené ces deux actions pour contourner l’artifice de Mabunda », a dit à ACTUALITE.CD, un proche du président a.i de l’UDPS.

Une autre action est en cours au conseil d’Etat axée sur la demande d’annulation du calendrier électoral publié par le bureau de la chambre basse du parlement et la lettre du secrétaire général de l’Assemblée qui enjoint à Jean-Marc Kabund de restituer les biens et mobiliers liés à son travail au bureau de l’Assemblée nationale.

Entretemps, le processus électoral suit son cours normal. La campagne électorale se termine ce mercredi 10 juin. L’élection aura lieu le 12 juin. Un seul dossier a été déposé c’est celui de Patricia Nseya Mulela, élue UDPS de Likasi.

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici