Écoutez cet article

Jean-Marc Kabund « est un député national, un élu sur la liste UDPS. Le parti va réclamer son siège, parce qu’il est maintenant président d’un autre parti politique », prévient, sur TOP CONGO FM, Augustin Kabuya.

Le secrétaire général du parti présidentiel rappelle que « je suis son ancien collaborateur. Je le connais et il me connaît. Il a choisi la voie médiatique, je l’encourage, je lui souhaite bonne chance, mais il y aura une mise au point du parti ce mercredi. Et les gens vont comprendre qui est jouisseur et qui ne l’est pas ».

En attendant, « je demande aux scientifiques d’analyser point par point. Nous devons nous réunir en tant que parti politique pour donner tous les détails », mieux une réplique à toutes les accusations de Jean-Marc Kabund contre le président de la République et le régime au pouvoir.

« Le parti va faire une mise au point pour corriger tous les mensonges qu’il a mis dans les têtes des gens. Au stade actuel, je me réserve de tous commentaires », insiste-t-il.

Le secrétaire général de l’UDPS indique que Jean-Marc Kabund « a opté pour une voie. Ce qui est normal. Je déplore seulement le fait qu’il a choisi la voie médiatique pour raconter des mensonges. C’est une voie où il risque de laisser des plumes ».

Annonçant la création de son parti lundi 18 juillet, Jean-Marc Kabund s’est violemment pris au pouvoir en place auquel il a a appartenu, il y a quelques mois. Sans hésiter, il a estimé que c’est un pouvoir qui a montrer ses milites et qu’il fallait chasser l’actuel président de la République du pouvoir en 2023, le soupçonnant de vouloir se maintenir en poste.

Exclu du parti UDPS qu’il présidait depuis l’élection de Félix Tshisekedi, Jean-Marc Kabund ne se fait pas perdre son mandat, la loi ne prévoyant son départ du parlement que s’il démissionne du parti.

Barick Bwematelwa
Top Congo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici