Écoutez cet article

«J’ai constaté que certains politiciens opportunistes tentent de sortir mon discours de son contexte», dénonce, une fois de plus, le président du Sénat.

Le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, s’insurge contre des politiciens qui sortent ses propos tenus à Goma et à Bukavu, de leur contexte. Ses pourfendeurs lui attribuent une quelconque responsabilité dans les récentes attaques des locaux de la Monusco par les populations. Il précise que son message dans le grand Kivu a consisté essentiellement à appeler les jeunes à s’enrôler massivement dans les forces armées pour défendre l’intégrité territoriale.

Le speaker de la chambre haute du Parlement a, dans la même veine, condamné les tueries qui se sont produites à la suite des manifestations de la population contre les installations de la mission onusienne. S’adressant aux habitants de Nord et Sud Kivu, Modeste Bahati Lukwebo a précisé qu’il y a moyen de s’exprimer sans nécessairement causer des dégâts humains et matériels.

En homme de paix, le président du Sénat a saisi cette occasion pour lancer un appel à l’apaisement et au calme. Il interdit formellement à tous les membres de son parti, de son regroupement politique AFDC-A et à ceux qui le soutiennent de s’attaquer, sous quelque forme que ce soit, au patrimoine et au personnel des Nations-Unies.

Orly-Darel NGIAMBUKULU
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici