Pour rupture de confiance avec les Affaires étrangères de son pays, Bertrand de Crombrugghe, l’ambassadeur belge en République démocratique du Congo, est rappelé à Bruxelles.

A en croire des médias belges qui ont livré cette information, ce lundi 30 avril 2018, son successeur n’a pas encore été désigné. Toutefois, indique Didier Vanderhasselt, porte-parole des Affaires étrangères, de Crombrugghe a été affecté à “d’autres tâches au sein de l’administration centrale”.

Le ministère Belge des Affaires étrangères justifie cette décision liée à une rupture de confiance entre le diplomate et le cabinet de Didier Reynders (MR).

Le ministre belge des Affaires étrangères et son collègue de la Coopération au développement, Alexander De Croo, ont opté pour une approche dure envers le régime de Joseph Kabila en raison du report des élections et la répression violente de manifestations pacifiques. L’ex-ambassadeur endossait une approche davantage pragmatique.

L’agence Belga rapporte également que Bertrand de Crombrugghe était en poste depuis 2016 à Kinshasa. Il est revenu en Belgique en janvier 2018, officiellement pour participer à des discussions sur une négociation interne. Cela, à un moment de tension entre la Belgique et le Congo.

Belga

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici