Écoutez cet article

Le commissaire provincial de la police nationale congolaise en Ituri, le général Henri Kapend a présenté ce vendredi 4 janvier 2018 les nouvelles unités de la police formées à Kitona (Kongo Central) et à Likasi (Haut-Katanga). Elles auront pour mission, d’après ce responsable de la police, de « surveiller » les mouvements des politiques qui vont contester les résultats de l’élection présidentielle qui seront proclamés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le général Henri Kapend dit que la police détient une liste de ces politiques.

« Nous avons tenu une parade aujourd’hui pour réveiller la conscience de la police pendant cette période cruciale où nous sommes appelés à sécuriser la population et leurs biens. Pour votre information, nous avons toute une liste des politiciens semeurs des troubles publics dans la ville de Bunia, qui manipulent les jeunes gens pour descendre dans la rue pour des manifestations illégales », a-t-il déclaré à l’issue d’une parade au stade Amani de Bunia.

Ce responsable de la police affirme que la liste de ces politiciens sera remise ce vendredi même à ses collaborateurs pour une « surveillance ».

« Le jour de la proclamation des résultats de la présidentielle par la CENI, tous ces politiciens seront sous surveillance à partir de leurs résidences. Les policiers sont déjà instruits à cet effet », a ajouté le général Kapend.

Cet officier précise que pendant la campagne électorale et même le jour du scrutin, des dizaines de membres des partis politiques ont été arrêtés mais tous sont déjà relâchés.

Franck Asante (actualite.cd)

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici