Ecoutez cet article

Dans une déclaration faite à la presse, le président de la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), a déclaré que leur organisation et l’église du Christ au Congo (ECC), la désignation du remplaçant de Corneille Nangaa par les six confessions religieuses ne les concerne pas.

Ce dernier dénonce un coup de force politique.

« Je ne sais pas si ce document [Procès verbal] qui sera signé aura quelle valeur? A moins qu’il s’agisse d’un forcing politique avec toutes les conséquences possibles« , a martelé Monseigneur Marcel Utembi, président de la CENCO.

Et d’ajouter, « Nous(Eglise catholique et ECC) avons préféré suspendre la séance pr vérifier certaines allégations portées à charge de certains candidats. Nous avons voulu avoir la certitude sur leur morale, la qualité éthique et technique des candidats. cela demande un minimum de temps« .

Mardi 27 juillet dans la soirée, les six confessions religieuses sur les 8 ont désigné leurs représentants à la CENI et tiennent à déposer ces noms ce mercredi à l’assemblée nationale.

Siméon Isako
Cas-info

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici