Ecoutez cet article

La police a confirmé mercredi avoir interpellé Seth Kikuni, ancien candidat à la présidentielle de 2018. Selon le général Sylvano Kasongo, chef de la police de la capitale, M. Kikuni a été arrêté pour avoir « menacé » des policiers.

« Il n’était pas détenteur d’une carte d’accès dans la commune de la Gombe confinée depuis quelques jours. Mais il est arrivé dans une des barrières et a commencé à menacer les policiers », déclaré le général Kasonga à la presse.

Le chef de la police de Kinshasa précise que Seth Kikuni « doit payer l’amende avant d’être libéré. »

Dans un tweet, l’ancien prétendant à la magistrature suprême dit habiter la Gombe

« De quel accès à la commune de Gombé évoque-t-il », s’est-il interrogé.

Épicentre de la maladie dans la capitale, la commune administrative de la Gombe est placée en confinement depuis plus d’une semaine. L’entrée y est conditionnée par la présentation d’un document établi par l’hôtel de ville.

Lire aussi: Dossier 100 jours: depuis sa cellule, Kamerhe apaise ses troupes et réaffirme sa « loyauté » à Tshisekedi

Cas-info

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici