Ecoutez cet article

«Moïse Katumbi n’est pas congolais, il faut laisser ça au demandeur d’emploi (…) C’est permis à tout le monde de rêver. C’est de l’utopie. Moi, je ne suis pas quelqu’un qui pleure», rétorque Moïse Katumbi. Depuis ce dimanche 30 mai, ces propos de Moïse Katumbi ont circulé comme une traînée de poudre. Cette réponse de Chairman aurait résonné dans l’oreille de Noël Tshiani Muadiamvita candidat malheureux à la joute électorale de 2018.

Répondre du berger à la bergère, Noël Tshiani annonce sa conférence de presse, via son compte Twitter, dans la salle de conférence de la Paroisse Notre-Dame de Fatima à la Gombe, sur le verrouillage de l’accès à la magistrature suprême et d’autres fonctions de souveraineté en RDC, ce samedi 5 juin 2021.

L’événement sera révélateur pans entiers de l’actualité, au regard de l’ampleur de la Proposition de loi made in Tshiani Muadiamvita. Normalement, comme à l’accoutumée, l’homme ne ratera pas l’occasion de fixer l’opinion sur cette proposition de loi dont lui, Noël Tshiani, soutient, depuis un certain temps.

Comment le ferait-il autrement, si ce n’est pas de saisir cette même opportunité pour donner de la voix sur sa propre trajectoire en ce qui concerne, par exemple, la levée des écueils sur le verrouillage de l’accès à la Présidence de la République qu’il a maintes fois soutenu à l’approche des élections de 2023.

Cette problématique d’accès à la Présidence de la République uniquement pour les congolais nés de père et de mère, le tient au coup, à l’instar d’une corde qui soutient un pendu.

Soutenir la loi actuelle sur la nationalité congolaise serait la meilleure des démarches politiques, pour planter le décor de l’horizon 2023 dont certains des affidés de Chairman n’osent, pourtant, pas écarter l’éventualité, pour Katumbi, de tenter, cette fois-là, de se lancer dans le combat sans merci pour sa première candidature à la magistrature suprême.

Lorsque Noël Tshiani annonce sa conférence de presse, nombreux sont ceux qui pensent, par ailleurs, qu’il ne manquerait pas de s’attaquer directement à Moïse Katumbi et ses acolytes sur cette question qui défrait la chronique de l’actualité ambiante en RD. Congo.

Christian Okende
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici