Ecoutez cet article

Ancien président de l’Assemblée nationale et ministre honoraire du Plan de la République démocratique du Congo (RDC), Olivier Kamitatu Etsou a réagi au débat sur la “congolité” suscité par Noël Tshiani, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, qui apprête un projet de loi sur la nationalité congolaise. Pour ce dernier, ne peut occuper de hautes fonctions stratégiques en RDC, notamment la magistrature suprême, que celui qui est né d’un père et d’une mère congolais.

Pour Olivier Kamitatu, “nous devons écarter tout ce qui est gène de division. Ne remettons pas ce pays dans le passé, dans cette grande incertitude. Nous n’en avons pas le droit”, a-t-il déclaré.

Ancien cadre du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba, il rappelle avoir été parmi ceux qui ont négocié la Constitution. ” La Constitution congolaise relève d’un accord de cessez-le-feu. Pas d’un accord de paix”, souligne-t-il.

Il explique qu’une communauté avait pris les armes pour revendiquer, de manière très ferme, son appartenance à la communauté nationale. “Et nous avons décidé, de commun accord, à Lusaka, en juillet 1999, que tous ceux qui seraient Congolais devraient appartenir, à défaut d’être nés au Congo, d’être de père congolais ou de mère congolaise, à une des communautés qui composent le Congo en 1960”.

Kamitatu pense que c’est cela aussi la loi sur la nationalité qui a mis fin à des conflits meurtriers, à une guerre ou plusieurs armées étrangères sont venues au Congo.

Il poursuit que cet accord de cessez-le-feu donne également des dispositions de la nationalité arrachée de haute lutte. ” C’était retransmis dans la Constitution de la transition de 2002 à 2005, et repris dans la Constitution du 18 février 2006 adoptée par 85% des Congolais “.

Et des éléments y contenus, renchérit-il, sont inspirés par l’accord de cessez-le-feu de Lusaka. ” Ne revenons pas en arrière “, insiste ce proche de Moïse Katumbi qui constate qu’au Katanga, plusieurs communautés prônent le matriarcat. ” Donc, si vous êtes nés d’un ventre congolais, vous êtes Congolais à part entière. Il n’y a aucune discrimination “, conclut-il.

LM
congo-press.com

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici