Ecoutez cet article

A l’occasion du “Débat public sur les éléments du consensus avant la tenue des élections du 23 décembre 2018”, organisé ce mardi 20 décembre par l’Acaj, le président de la commission électorale nationale indépendante (Ceni) a assuré que les élections du 23 décembre sont incontournables, précisant qu’il n’y a aucun mécanisme pour le report de ces trois scrutins.

Surtout que les conséquences du report, prévient-il, sont incalculables. D’abord, a-t-il fait savoir, les matériels déjà déployés et gardés dans des entrepôts provisoires, devront être sécurisés. Et les frais supplémentaires d’entreposage ne sont pas prévus.

Ensuite, a-t-il indiqué, il faudra reprendre toutes les formations à zéro. Enfin, a-t-il conclu, dès le mois de janvier 2019, le problème de nouveaux majeurs se posera à nouveau, entraînant une nouvelle opération d’enrôlement des électeurs.

Aux Congolais qui n’ont pas confiance en lui, Corneille Nangaa déclare : ” je ne trafiquerai jamais les résultats des élections. Prendre les voix de celui-ci et les donner à celui-là. Je ne ferai jamais ça. Je suis chrétien”.

MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici