Il a des problèmes respiratoires, répond le secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC) qui refuse de “parler en détails de ce dont souffre” le directeur de cabinet du Chef de l’Etat, détenu à la prison centrale de Makala et condamné, en première instance, à 20 ans de travaux forcés et 10 ans d’inéligibilité “pour détournement des deniers publics” dans le cadre de l’exécution des travaux du programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’Etat avant de faire appel de sa condamnation dont la prochaine audience de ce procès en appel aura lieu le 18 septembre.

Sur TOP CONGO FM, Aimé Boji rappelle que Vital Kamerhe “a 62 ans et quand on se retrouve dans un milieu comme la prison, son état ne fait que qu’aggraver”.

Dimanche soir, plusieurs médias ont même affirmé que le toujours directeur de cabinet du Chef de l’Etat serait même “atteint du Coronavirus”

Besoin d’un suivi médical permanent

“L’état de santé de (Vital Kamerhe) est stable, mais nécessite un suivi médical approprié et permanent”, affirme le secrétaire général de l’UNC.

Aimé Boji explique que, dimanche, l’état de santé de Vital Kamerhe, en prison, “s’est dégradé. Heureusement que les autorités du pays ont pris la bonne décision. Il a été évacué vers un centre de santé pour bénéficier des soins de santé adéquats”. Il y est encore interné.

Top Congo FM

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici