Ecoutez cet article

Lors de l’une de ses dernières sorties médiatiques, le ministre honoraire des sports, Denis Kambayi, a fait des révélations relativement choc, une spécialité pour l’actuel sénateur. Dans l’émission « Tobongisa » diffusée la semaine dernière sur les antennes de la télévision nationale, Denis Kambayi a été parler culture, sa valorisation et la préservation de ses valeurs. Impossible cependant, de quitter le plateau sans évoquer son passage au ministère des sports dans le gouvernement Samy Badibanga entre février et juillet 2016.

À la question de la journaliste, ce notable majeur du grand Kasaï se déchaîne sur son bilan au ministère des sports, qu’il juge lui-même « largement positif ». “J’ai fait ce qui était impossible. Remporter le CHAN au Rwanda. Le président Kagame pouvait nous remettre le trophée depuis n’importe quel pays, mais il n’a jamais imaginé que cela se passerait chez lui. Et ce jour-là, il a remis le trophée à Joël Kimwaki. Et nous avons pris place dans l’avion avec la peur au ventre, nous disant qu’on peut être bombardés dans les airs du Rwanda, qui sait… (rire).”, a-t-il commencé par révéler.

“J’ai fait peu de temps à la tête du ministère des sports, mais j’ai laissé des traces. Le CHAN 2016 est ma plus grande satisfaction, mais j’ai aussi remporté une Coupe avec l’équipe nationale de Rugby, toujours au Rwanda. J’ai aussi imposé le civisme sportif parmi les supporters, par exemple, ils venaient au stade avec l’idée que s’ils ne chantent pas l’hymne national, nous allons perdre…”, ajoute Denis Kambayi.

Plus loin, l’homme révèle que la RDC aurait pu remporter la Coupe d’Afrique des Nations 2017, au Gabon, si et seulement s’il était restait en poste. C’est dire que si vous étiez resté longtemps, vous auriez pu faire plus ? Interroge la Journaliste. Réponse : “On allait remporter la CAN 2017, celle du Gabon”, lâche Denis Kambayi. “Avant la compétition, j’avais déjà commencé des réunions importantes. J’ai réuni l’ambassadeur du Gabon en RDC, celui de la RDC au Gabon et l’ambassadeur du Congo Brazzaville en RDC, pour qu’on discute avec eux en tant que peuples Bateke de l’Afrique. L’idée était qu’on décide de commun accord que cette revienne au peuple Bateke. Car si vous ne savez pas, certaines choses demandent l’esprit pour être réalisées [rires]. Bon, je préfère m’arrêter là [rires].”

Isaac B’ampendee
Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici