Ecoutez cet article

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Corneille Nangaa, a échangé jeudi 19 avril dernier avec les autorités politico-administratives de la ville province de Kinshasa. Des échanges ont essentiellement tourné sur l’utilisation de la machine à voter lors de prochains scrutins.

Devant les bourgmestres des 24 communes que compte la ville de Kinshasa et 369 chefs des quartiers, Corneille Nangaa a confirmé l’usage de la machine à voter aux élections prévues le 23 décembre prochain.

« Nous utiliserons la machine à voter aux scrutins directs combinés prévus le 23 décembre 2018« , a déclaré le président de la Ceni.

S’appuyant sur l’article 211 de la constitution, Corneille Nangaa a rappelé que c’est à la Ceni que revient la prérogative d’organiser le processus électoral, notamment l’enrôlement des électeurs, la tenue du fichier électoral, les opérations de vote et de dépouillement.

A ce sujet, le président de la Ceni a mis en garde contre toute intoxication, invitant les autorités politico-administratives de Kinshasa à ne pas y accorder crédit, mais à se concentrer totalement à la sensibilisation de leurs administrés.

L’usage de la machine à voter aux prochains scrutins est fortement contesté par l’opposition. Cette dernière soupçonne, de la part de la CENI,des manœuvres visant à truquer les résultats des élections.

Stanys Bujakera Tshiamala

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici