Ecoutez cet article

Depuis samedi 28 août, Dieumerci Mbokani (35 ans) a rejoint Kinshasa et le camp des Léopards pour le rassemblement avant le déplacement à Lubumbashi. Ce retour, signe quatre ans de séparation, marque aussi une réconciliation entre le buteur congolais et son pays dans une relation souvent tendue entre lui et le public. Récit d’un retour au pays natal pour un « homme en mission ».

Après sa signature au Koweit SC, Mbokani sait qu’il ne lui reste plus beaucoup d’années devant lui. Il a décidé de revenir en sélection, grâce notamment à ses coéquipiers, Bakambu en particulier, avec qui il n’a jamais coupé le pont après la CAN égyptienne. « Je reviens maintenant parce que je voulais prendre un recul, je suis disponible. Mes coéquipiers m’ont souvent appelé pour que je revienne et renforce l’équipe pour ces Eliminatoires. J’ai parlé avec Bakambu à plusieurs reprises et je voulais revenir mais avec le Covid-19, j’ai dû retarder mon retour, » a dévoilé l’ancien buteur d’Antwerp lors d’un entretien avec Thierry Kambundi de Top Congo.

« Après la CAN 2017, j’avais besoin de réfléchir et ça tombe bien maintenant. Je ne reviens pas parce qu’on a changé le staff ou parce qu’Omari est parti. Je connais ceux qui sont là. La relation avec les coéquipiers, avec qui on a parlé par vidéo avec Tisserand, Chancel Mbemba, Bakambu, M’poku lorsque Prud’homme était sur le point d’être nommé sélectionneur mais ça n’avait pas tenu. Cédric Bakambu m’a très souvent écrit pour que nous formions un duo en attaque. » Des contacts qui ont marché, l’opération séduction ayant abouti au retour de Bezua.

Mbokani assume son statut et clame haut sa mission

Après des déboires avec la sélection, le natif de Kinshasa sait qu’il a une dernière carte à jouer sous le maillot bleu, rouge et jaune. A quelques jours du match de la première journée face à la Tanzanie, le 2 septembre à Lubumbashi, Mbokani la joue altruiste et se met en entière disposition du staff technique.

« Je suis en contact avec le staff technique depuis des mois. On m’a rappelé mon rôle et mon expérience et on m’a convaincu d’aider l’équipe à se qualifier. Je veux que l’on se qualifie pour la Coupe du Monde, ensuite je prendrais ma retraite. Mon âge n’est pas un problème, il y a Ibrahimovic et Ronaldo qui continuent de jour, j’ai un bon régime alimentaire donc ça va pour mon physique. »

Si Mbokani s’est assagi, il compte terroriser les défenses tanzanienne, béninoise et malgache. « Je veux apporter mon expérience pour les jeunes, je suis venu pour gagner avec le groupe. Nous sommes dans un groupe des Eliminatoires homogènes, je crois en notre qualification au Mondial. Je suis en mission pour aller au Mondial, je respecterai les choix de l’entraîneur et je sais que nos adversaires savent qui je suis. J’ai des bonnes relations avec tous les joueurs et j’ai hâte de jouer avec Bakambu, » a-t-il déclaré, impatient de retrouver son Bakagoal.

En bon briscard, Mbokani a titillé le public, qui n’a pas toujours été tendre avec lui. « Au public, ce n’est pas pour les critiques que je suis parti, je suis là pour mouiller le maillot pour mon pays. Les fans qui me connaissent me respecte et je suis là seulement pour faire mon travail. » Le retour de Mbokani, la perspective de le revoir sous les couleurs de la RDC en duo avec Bakambu, voilà des perspectives réjouissantes pour le joueur, le staff et le public.

Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici