Ecoutez cet article

La réaction de la coalition Lamuka, principalement plateforme politique d’opposition, n’a pas tardé à la suite du discours de Félix Tshisekedi sur l’état de la nation devant les deux chambres du parlement réunies en congrès, ce lundi 13 décembre. Lamuka se dit très déçu sur le silence observé par le président de la République concernant le dossier RAM [Registre des appareils mobiles].

« Les congolais voulaient que Félix Tshisekedi leur dise où va l’argent de RAM. Quand il sera supprimé? . Il n’y a aucun mot de Félix Tshisekedi », s’inquiète Prince Epenge, l’un des communicateurs de la coalition Lamuka sur les ondes de Top Congo FM.

Prince Epenge se dit également déçu de la posture adoptée par le chef de l’état à deux presque de la fin de son mandat. « Un président qui se plaint du début jusqu’à la fin de son discours. Quand on a le pouvoir on se plaint pas on agit ».

Et de rajouter : « Trois ans au pouvoir c’est maintenant que Félix Tshisekedi promet de réformer la justice. C’est au début de son mandat que l’on amorce les réformes nécessaires sur tous les plans. C’est une façon de mettre de la poudre aux yeux de congolais pour justifier la sortie de Vital Kamerhe » .

La coalition Lamuka exprime en outre son regret sur la question relative à l’entrée des troupes ougandaise en RDC.

Pour rappel, dans son discours, le Chef de l’Etat a aussi dénoncé la campagne de dénigrement que mène une infime partie des Congolais et le rôle pernicieux de ceux-ci dans la démobilisation des troupes comme s’ils tiraient profit de la persistance de l’insécurité. Le Chef de l’Etat les a invités à rejoindre le camp de la Patrie.

Opinion Info

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici