Ecoutez cet article

Les sénateurs et députés de la province du Lualaba ont échangé ce lundi 11 novembre 2019 avec le Premier ministre Ilunga Ilunkamba sur les incidents de samedi dernier qui ont entraîné l’incendie de l’effigie de Joseph Kabila par des militants de l’UDPS dans la ville de Kolwezi.

En réaction, les militants du PPRD avaient à leur tour brulé l’effigie de Félix Tshisekedi à Lubumbashi. Les parlementaires du Lualaba ont appelé les militants de deux parties à préserver la coalition FCC-CACH qui dirige actuellement le pays.

« Nous sommes en train de cheminer ensemble dans le cadre de cette coalition et nous tenons à ce qu’elle réussisse. Nous ne voulons pas que des groupes, familles politiques soient opposés à d’autres. Le Premier ministre qui est aussi conscient de cette situation nous a invités à travailler avec lui, avec le gouverneur de province de Lualaba et le maire de la ville de Kolwezi, nous les invitons tous à calmer ceux qui appartiennent à leur obédience, qu’ils puissent cesser de poser des actes de nature à perturber l’ordre public et à entamer la coalition. Et nous tous en tant qu’acteurs politiques, nous allons relayer le message dans nos partis et plateformes politiques », a déclaré le sénateur Kaumba Lufumba, porte-parole du caucus des parlementaires du Lualaba après la réunion à la Primature.

A l’instar du gouverneur du Lualaba, Richard Muyej, ces parlementaires ont aussi alerté sur le risque des violences ethniques que provoqueraient ces attaques. Le chef du gouvernement a décidé d’envoyer une mission d’enquête à Kolwezi pour faire la lumière sur la situation.

Actualite.cd

DiaspoRDC TV

2 COMMENTAIRES

  1. Il ne peut avoir deux présidents dans un pays. Dites moi au temps de KABILA, président qui pouvez se permettre de mettre son effichie quelque part sans que sa justice pense à un coup d’état.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici