Écoutez cet article

Le Front commun pour le Congo (FCC), qui soutient la candidature d’Emmanuel Ramazani à la présidentielle 2018, estime que le report de la publication des résultats par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) est justifié au regard de la grandeur du pays et surtout au manque d’infrastructures. Seule la CENI a le pouvoir constitutionnel d’organiser les élections et, à cet effet, publie les résultats dans le temps qui lui convient, a déclaré Gilbert Muhika, chef de la Centrale électorale de la Majorité présidentielle.

« Le pouvoir organisateur des élections dans ce pays, c’est la Commission électorale nationale indépendante. Si elle estime que la remontée des informations connaît un certain retard et cela influe sur la date de la publication des résultats, c’est à elle de prendre des dispositions », a précisé Gilbert Muhika.

Le territoire de la RDC est vaste et confronté au manqué d’infrastructures de communication, a-t-il fait remarquer, avant de poursuivre : « Il est tout à fait normal que certains résultats, qui sont dans des coins reculés puissent nous arriver en retard ».

Initialement prévue pour le dimanche 6 janvier l’annonce de résultats provisoires des scrutins cumulés du 30 décembre dernier, a été reportée à une date ultérieure par la CENI.

Radio Okapi

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici