Écoutez cet article

Beaucoup de réactions dans toute la République ont trouvé place depuis l’annonce de la suspension du registre des appareils mobiles qui interviendra le 1er Mars 2022. L’honorable Eliezier Ntambwe a accordé un entretien à l’Actu30 où il insiste à la surpression totale de cette taxe dans un décret qui abrogerait celui qui a instauré le RAM, et par dessus tout remboursement des crédits ponctionnés.

« La bonne manière est que le premier ministre devrait prendre un décret qui abrogerait le décret qui a créé cette taxe Ram, créé par le premier ministre Adolph Muzito . Vu que c’est le ministre des PT-NTIC ( Postes, télécommunications et nouvelles technologies de l’information et de la communication ) qui annonce. Donc , ça sera une suspension tout simplement, alors ce que nous devons demandé, c’est la suspension totale de cette taxe , au cas contraire c’est la politique d’endormissement. Notre souhait est que le même mécanisme qu’ils ont utilisé pour retirer de l’argent dans le compte du contribuable congolais, ils peuvent le faire pour rembourser. Ce sera claire », a t-il déclaré.

Eliezier Ntambwe l’élu de Lukunga a souligné avec vivacité « le peuple d’abord » tant clamé doit devenir une réalité dans la vie des congolais.

« Nous sommes de l’Etat qui escroque son peuple, nous voulons que le peuple d’abord ne soit pas qu’un simple slogan, mais une réalité», a t-il ajouté.

Du côté du gouvernement, il a été noté dans le compte-rendu du conseil des ministres du Vendredi passé le 18 février que la fin du prélèvement vient comme une réponse à la préoccupation de la population congolaise, et aux recommandations de l’assemblée nationale.

Edine Ndjeshi
Acturdc

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici