Ecoutez cet article

Après l’éruption volcanique à Goma, l’heure est au bilan.

Dans un point de presse organisé ce dimanche à Kinshasa, le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, a donné le premier bilan.

D’après ce bilan, l’éruption du Nyiragongo a fait 15 morts. 17 villages ont été touchés, et de nombreuses habitations détruites.

À en croire Patrick Muyaya, quelques actes de pillages ont été également signalés.

Les conséquences de cette éruption n’ont pas épargné la ligne électrique de SOCODE, principale source d’électricité de Goma qui est coupée.

« La route de Rutshuru endommagée, avec comme conséquence, la coupure de Goma de son grenier en denrées alimentaires. », a dit Patrick Muyaya, qui poursuit que plusieurs maisons ont été consumées et englouties par les laves dans les quartiers Butare et Buhene.

D’après les experts de l’Observatoire Volcanologique de Goma, les mouvements sismiques soutenus observés depuis quelques heures ont motivé les autorités locales à maintenir l’alerte, l’activité n’ayant pas encore pris fin.

Le porte voix du gouvernement a fait savoir que c’était vers 4 heures du matin que la coulée de lave a ralenti avant de s’estomper aux portes de la ville de Goma, soit à 1,2 kilomètre du chef-lieu.

Dès 5 heures du matin, poursuit-il, heure locale, les premiers habitants déplacés ont commencé à regagner leurs habitations.

Pour Patrick Muyaya, les études de l’Observatoire Volcanologique de Goma se poursuivent pour que le Gouvernement sache comment appréhender les prochains jours et que soient mis en œuvre les moyens nécessaires permettant de prévenir ce genre de situation.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici