Membre de Lamuka, la Secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (Mlc), salue l’engagement et la détermination des Kinois, opposés au déclin de la RDC. Eve Bazaïba décrie le fruit d’un deal entre le Front commun du Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (Cach), qu’il qualifie d’incestueux. D’où, son cri de coeur.

Présente hier lundi 13 juillet à la marche de protestation à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la Ceni, Eve Bazaïba a profité de l’occasion pour faire le point sur les enjeux de l’heure en RDC. Elle s’est particulièrement attaqué aux initiateurs du mariage FCC-CACH.

“Les Kinois sont engagés et déterminés à s’exprimer contre le déclin de la RDC, fruit d’un deal incestueux FCC – CACH. Le dollar s’échange à 2000 FC. La gouvernance est défaillante : corruption, détournements, insécurité partout, huit pays voisins envahissent le pays!”, a déclaré la secrétaire générale du MLC dans une vidéo palancée sur twiter avant la marche de Lamuka à Kinshasa.

QUAND EVE BAZAIBA INTERPELLE L’UDPS

Réputée pour son franc-parler, la dame de fer du MLC a saisi l’occasion pour tirer à bout portant sur l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). Elle ne comprend pas pourquoi le parti présidentiel ne cesse d’organiser des marches de protestation, alors qu’il est au pouvoir depuis le 24 janvier 2019.

“On marche pour arracher le pouvoir. Mais, quand on est déjà au pouvoir, on continue à marcher, c’est que le pouvoir est ailleurs”, a-t-elle lâché.
“Pourquoi marcher si on détient réellement le pouvoir? Pourquoi compter des morts lorsque le président de la République et le ministre de l’intérieur sont de votre obédience ?”, s’interroge l’ex-dame de fer de l’UDPS.

“Le MLC a le droit de manifester pour que le pays soit remis dans le rail, pas eux Avec Dieu, nous vaincrons”, a affirmé Eve Bazaïba.

LE PORC COMMENCE A MANGER SES ENFANTS

Usant de paraboles à l’encontre du parti présidentiel, Eve Bazaïba s’est écriée : “Le serpent, même s’il est trop long, il ne peut pas se mordre. Mais bizarrement, pour le cas de la RDC, il se mord. Le porc commence à dévorer ses propres enfants : l’un en prison ( ndlr: l’ex-directeur de cabinet de Félix-Antoine Tshisekedi, Vital Kamerhe), l’autre tué”, a conclu Eve Bazaïba.

Gloire Batomene
Forum des As

1 COMMENTAIRE

  1. Eve Bazaida a appris dans une université où le diplôme se paie.
    En voulant trop parler, cette dame a exposé au public sa petitesse d’éducation et son manque de raisonnement. La dame a de bonnes idées qu’elle n’est pas à mesure de transmettre d’une manière appropriée pour n’avoir pas suivie une éducation régulière. Elle se permet de traduire littéralement le Lingala en Français, tout en oubliant que les deux constituent des langues différentes avec des structures appropriées. La plupart de ses annonces sont sectorielles au point de ne concerner que les Congolais ou encore ceux qui parlent le Lingala.
    Pour l’aider, voici de quelle manière, elle devrait en principe s’exprimer en Français pour atteindre une audience plus large : ‘’ On marche pour arracher le pouvoir. Cependant, continuer à marcher quand on y est déjà, revient à dire que le pouvoir est ailleurs.’’
    ‘’Depuis quand un détenteur du pouvoir peut s’en prendre à lui-même ? Il est incroyable que l’UDPS, le parti qui assume la présidence et le ministère des affaires intérieures de la RDC occasionne la mort de ses propres membres. Le MLC a le droit de manifester pour le retour à l’ordre dans la RDC. Avec l’aide de Dieu, le MLC vaincra. Le MLC ne peut en aucune façon compter sur l’UDPS et encore moins sur le FCC.
    A l’aide d’une parabole, Eve Bazaida, s’est écriée : ‘’ Dans n’importe quelle contrée du monde, un serpent, quelle que soit sa longueur, ne peut se mordre à l’exception de la RDC. C’est autant dire que le porc commence à dévorer ses propres porcelets. Concrètement, l’UDPS a instrumentalisé l’incarcération de Vital Kamhere, l’ex-directeur du cabinet présidentiel de Felix Tshisekedi à part la tuerie de certain de ses adeptes.’’
    Contre-arguments : Le serpent peut toujour se mordre.
    Cette façon d’agir est, en mon sens, erroné. Eve Bazaida s’est ralliée à un Ngbandi, dont la tyrannie a couté la vie non seulement aux simples citoyens centre-africains mais aussi au peuple congolais. Que Bazaida n’oublie pas que Jean-Pierre Bemba qu’elle soutient aveuglement est un homme mouillé au sang humain. Combien des Congolais a-t-il abattu en tant que maquisard ? Bien plus, j’apprendrai à Bazaida que Laurent-Désiré Kabila a été assassiné par les mêmes personnes qu’il avait parrainées.
    L’UDPS constitue l’unique parti qui dispose d’une maturité exceptionnelle pour l’instauration d’un Etat de droit en RDC. Si les adeptes de l’UDPS étaient des partants aveugles, ils se rallieraient facilement à tout propos de Felix Tshisekedi. Loin d’être des marionnettes, les partisans de l’UDPS se soulèvent au moment qu’il faut pour la sauvegarde des intérêts nationaux.
    Que Bazaida sache que la mort n’est toujours pas une perte surtout quand elle s’inscrit dans le cadre de la protection des valeurs nationales. Si Eve Bazaida se moque des membres de l’UDPS qui sont tombés sous les balles du FCC pour s’être opposés à la présence de Malonda Ronsard à la tête de la CENI et aux projets des lois Minaku et Sakata, pour l’heure, le dénouement de la crise actuelle en RDC relève de la compétence de l’UDPS. Allons-nous encore vivre une autre Genève ? Truquée par les autres membres de LAMUKA afin de ne pas chapeauter cette alliance, l’UDPS usa aussi de sa ruse pour compromettre la victoire éclatante de cette plateforme aux élections présidentielles et législatives. Autrement dit, le trompeur LAMUKA était aussi trompé.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici