Ecoutez cet article

L’ancien président du FC Renaissance, continue à s’attaquer à la Linafoot et exige Une Assemblée Générale Extraordinaire Et Élective au club Orange. Pascal Mukuna l’a encore fait savoir dimanche 09 Janvier sur les antennes de Top Congo FM.

Le Président du Conseil d’administration du FC Renaissance estime que c’est la Commission de Gestion de la Linafoot qui est à la base de cette crise au sein du Club Orange de la Capitale.

« Celui qui est à la base de la destruction du Club, c’est la Linafoot. Il suffit qu’un supporter commette une bourde, le dossier sera traité le même jour. La personne visée, c’est moi. Le conseil d’administration est statutaire comme Dcmp et VClub. Si ce conseil prends une décision de suspendre le comité, la fédération, la ligue sont sensées soutenir l’es athlètes que de soutenir un individu. »

Mukuna dans son intervention, n’a pas épargné l’actuel président de la Commission de gestion de la Ligue Nationale de Football. Pour lui, si Mwehu ne convoque pas une AGÉE, Renaissance va saisir la Fédération Congolaise de Football Association.

“Ici, il est question de la pétition des joueurs, qu’on fixe une date pour l’assemblée élective. L’évêque n’a pas les intentions de revenir, Mwehu doit partir. Qui l’a voté ? c’est un pion de Constant Omari. Pour savoir qu’il est complice : il n’a pas appelé les joueurs pour les écouter. Les joueurs sont allés deux fois en contestation, sans succès. Ma lutte que Renaissance se porte bien. S’ils ne font rien, nous allons saisir la FECOFA et attendrons la réaction. Nous connaissons ceux qui sont derrière mwehu qui a emprunté un mauvais Chemin”, dit-il.

C’est depuis le 17 Décembre 2021 que le comité Willy Mandala a été suspendu par le Conseil d’administration. Selon le Conseil d’administration, plusieurs points étaient à la base de cette décision. D’abord, la mauvaise position du Club en Championnat, et ce bras de fer qu’il y avait entre le Comité Du Club et le Comité National des Supporters.

Dans la foulée, 24 joueurs avaient signé une pétition demandant la convocation d’une assemblée générale élective pour mettre en place un nouveau comité dirigeant car, selon eux, celui dirigé par Willy Mandala ne prend pas bien en charge les joueurs qui n’ont ni contrat de travail, ni salaire moins encore de prime de match.

Et dans sa lettre adressée au comité Mandala en date du 22 décembre dernier, la direction des activités physiques et sportives avait demandé au Comité mandala d’organiser au plus vite cette assemblée générale élective à fin de mettre fin à cette crise. Elle avait également fait savoir que la décision prise par pascal Mukuna, PCA de l’équipe de suspendre le comité mandala était de nul effet car le conseil d’administration n’est pas reconnu par l’arrêté ministériel relatif aux statuts des association sportives ou clubs en forme d’ASBL. Cet arrêté ministériel, dans son article 17, ne reconnaît que l’Assemblée générale et le comité de direction ou comité sportif comme organes habilités à fonctionner au sein d’un club.

JMM
Footrdc

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici