Ecoutez cet article

Le Front commun pour le Congo (FCC) n’a pas « croisé les bras » après l’éviction de Jeanine Mabunda à l’Assemblée nationale, et celle de Sylvestre Ilunga Ilunkamba au gouvernement.

Les laboratoires de la famille politique de Joseph Kabila travaillent d’arrache-pied pour notamment reconquérir la majorité parlementaire à la session de mars.

Selon des sources bien introduites au Front commun pour le Congo, les députés qui sont restés fidèles à Joseph Kabila, vont étonner le monde entier.

Les tractations des coulisses se portent bien, et quelques résolutions ont été déjà prises.

Selon une source de cette plateforme politique qui a gardé l’anonymat, le FCC tient à conserver sa majorité au Parlement et consolider la cohésion de tous les membres.

Cette même source indique qu’il a été demandé à tous les membres du FCC de rester discrets, « de peur de dévoiler leur stratégie ».

Le FCC tient mordicus à ramener tous ses députés qui ont adhéré à l’Union sacrée de la nation, prônée par le Chef de l’État Félix Tshisekedi.

Un compromis a été déjà trouvé afin de répondre aux attentes des députés transfuges, a t-on appris aux sources dignes de foi.

En sa qualité d’autorité morale du Front commun pour le Congo (FCC), Joseph Kabila avait nommé Raymond Tshibanda, comme président de la commission de crise, qui a pour rôle d’assurer l’intérim de la coordination de cette plate-forme. Ce changement fait suite à des dissensions, qui sont apparues au sein du FCC surtout après la destitution de Jeanine Mabunda du bureau de l’Assemblée nationale.

Ce comité de crise a obtenu des résultats escomptés.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici