Ecoutez cet article

L’opposant Franck Diongo invite le président de la république, Félix Tshisekedi, à convoquer un dialogue dans le but de mettre un terme aux différentes revendications poste-électorales.

Franck Diongo redoute que les différents désaccords engendrés par les dernières élections puissent menacer la légitimité des institutions.

“La solution adéquate à cette récurrente crise de légitimité des institutions et des animateurs passe indéniablement par un dialogue de réconciliation nationale entre les filles et fils du pays. En vue de promouvoir la cohésion nationale et l’unité”, dit l’opposant dans un point de presse ce mardi 2 avril 2019.

La déclaration de Diongo arrive pendant que Martin Fayulu, candidat malheureux à la dernière présidentielle continue de revendiquer la “vérité des urnes”. Pour Franck Diongo, un “dialogue franc et sans tabou” pourra permettre de dissiper certaines frustrations liées au processus électoral.

“Ce dialogue que nous prônons doit être inclusif, franc, sincère et sans tabou. Il devra, estimons-nous, être convoqué par le chef de l’Etat, suivant son vœu exprimé lors de son investiture, de réconcilier tous les Congolais”, ajoute l’opposant.

Franck Diongo a bénéficié d’une grâce présidentielle après avoir passé plus de deux ans en prison.

Auguy Mudiayi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici