Ecoutez cet article

Gabriel Kyungu wa Kumwanza a accusé ce mardi l’ancien régime de Joseph Kabila d’être derrière les incursions à répétition des miliciens Bakata Katanga dans la ville de Lubumbashi. Lors de l’incursion de dimanche dernier, les miliciens avaient attaqué les camps militaires présidentiels de Kimbeimbe et Kibati.

« C’est regrettable, parce que ces jeunes gens, pour la plupart sont ramassés et ne sont pas de Katangais. Il y a des responsables de ces aventures-là, ceux que nous venons de déboulonner, de l’ancien régime qui est fini. Ils ne sont pas tranquilles et ne savent plus comment revenir au pouvoir », a dit Gabriel Kyungu ce mardi au cours d’un point de presse.

Le comité national de sécurité avait annoncé, quelques heures après l’incursion des insurgés Bakata Katanga, que les enquêtes étaient en cours avec comme finalité de retrouver les vrais commanditaires de cette incursion.

11 personnes ont trouvé la mort lors des affrontements entre les miliciens et les forces de sécurité dimanche à Lubumbashi. Il s’agit de 6 assaillants, 4 militaires et une fille d’une dizaine d’années morte au camp avancé de Kibati, au quartier industriel dans la commune de Kampemba. Le gouverneur Jacques Kyabula Katwe avait, quant à lui, appelé les services de sécurité à maintenir « la vigilance pour barrer la route aux ennemis de la paix dans le Haut-Katanga ».

José Mukendi
Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici