Ecoutez cet article

La tension est vive dans la matinée de ce mardi 10 décembre 2019 au quartier Kasika, route Katoyi en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

À la base, des jeunes qui ont incendié un bureau de la police dans ce quartier vers 5h du matin. Ils reprochent à la police “d’inaction” face à un cas de vol à mains armées qui s’est produit cette nuit.

La police fait usage des gaz lacrymogènes et “tirs à balles réelles” pour disperser les manifestants. Les témoins rencontrés sur place par 7SUR7.CD affirment la mort par balle d’un élève, qui aurait été fusillé par un policier au niveau du bas ventre alors qu’il se dirigeait à l’école.

“Les habitants d’ici ne comprennent pas comment des voleurs armés peuvent s’introduire dans le quartier à moins d’un kilomètre du bureau de la police sans que la police n’intervienne. Ils ont incendié le bureau de la police ce matin et deux maisons à côté ont aussi malheureusement été touchées. C’est ainsi que nous nous décidons de barricader la route pour exiger une police capable de nous sécuriser”, a dit un témoin en colère approché par 7SUR7.CD.

Des sources concordantes sur place affirment que l’élément de l’ordre qui aurait tiré a été interpellé par les éléments de la Police Militaire (PM), et l’élève tué a été conduit à la morgue de l’hôpital de CBCA Virunga.

À la dernière minute de la rédaction de cet article, les routes sont barricadées et d’autres éléments de la police déployés tentent de rétablir l’ordre dans ce quartier.

Glody Murhabazi, à Goma

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici