L’Etat congolais doit prendre au sérieux la décision prise concernant la gratuité de l’enseignement de base, a déclaré mercredi 18 septembre l’archevêque de Kisangani et président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Monseigneur Marcel Utembi. L’Eglise catholique applique cette mesure, a-t-il assuré dans une interview à Radio Okapi, tout en soulignant préalables à prendre en compte pour la réussite de cette gratuité.

Mgr Marcel Utembi souhaite que cette mesure de gratuité de l’enseignement de base soit “accompagnée de dispositions claires” qui rendent véritablement effective cette gratuité.

« Il y a entre autres la prise en charge des enseignants, en ce qui concerne leurs salaires. Il importe que le gouvernement puisse assurer un salaire décent à tous les enseignants », a souhaité le prélat catholique.

En outre, il faut que les frais de fonctionnement débloqués par l’Etat permettent de répondre aux besoins de base enregistrés par les écoles.

Okapi / MCP

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici