Ecoutez cet article

Le seigneur de la rue et l’un des leaders des combattants de l’Udps, Fils Mukoko était en première ligne de la marche organisée samedi par la Nouvelle Société Civile.

Pour Fils Mukoko dénommé ” gardien du temple de la démocratie “, cette marche est un signal fort pour tous les ennemis de la gratuité de l’enseignement de base en RDC.

ll a rappelé que ” méconnaître aujourd’hui la gratuité n’est que de la mauvaise foi”, rappelant que pendant 18 ans de règne du camp Kabila, rien n’a été fait dans ce sens mais ” nous, nous sommes venus et nous mettons en application ce qui est prévu par la Constitution “, dit-il.

Fils Mukoko a, par ailleurs, dit que la dispute autour de la paternité sur la gratuité de l’éducation de base dans notre pays, ne relève que de la mauvaise foi de ceux qui nous ont précédé.

” Est-ce aujourd’hui Emmanuel Shadary peut nous montrer l’école où l’enfant d’un de ses domestiques a gratuitement étudié pendant leur règne, Où sont les 1000 écoles promises alors que cela a été budgétisé “, s’est-il interrogé avant de souligner que ces gens-là ont trompé Kabila et aujourd’hui ils cherchent comment sauver leur peau.

Par ailleurs, il a martelé que la gratuité de l’enseignement de base est consacrée par la Constitution et partant le président de la République n’a fait qu’appliquer cela.

” Le fait de refuser la gratuité dans notre pays, c’est violer la Constitution qui est notre loi suprême “, a-t-il dit, avant de préciser que l’éducation constitue un facteur important du développement d’un pays.

A cette occasion, le combattant Udps a salué l’accompagnement de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour rendre effective cette gratuité.

En revanche, Fils Mukoko a mis en garde tout chef d’établissement qui cherchera à mettre en échec cette gratuité.

” Nous disons aux chefs d’établissements qui cherchent à mettre à rude épreuve la gratuité que nous allons cette fois-là organiser des sit-in devant leurs établissements”, a-t-il averti.

Il sied de signaler qu’un mémorandum a été déposé auprès du ministre de l’EPST, Willy Bakonga, après avoir été reçu par son directeur de cabinet.

Alexis Emba
Ouragan fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici