Ecoutez cet article

Inadmissible. L’épouse de Vital Kamerhe et ses enfants qui étaient au siège de l’UNC en attendant de marcher pacifiquement, ont été gazés par la police. Ne présentant pourtant aucun danger, les marcheurs ont été sauvagement molestés. Mme Hamida Chatur a été bousculée. Rien n’a empêché à la police de réprimer les manifestants. Même sans avoir marché. Comme à l’époque de Kabila, cette police est restée la même avec ses méthodes de brutalité extrême.

Des manifestants pacifiques ont été interpellés. Preuve de plus de l’acharnement contre l’ancien directeur de cabinet du chef de l’État, hurle un membre de l’UNC-Tshangu. Les images sont insoutenables.

La foule a grondé. Les heurts ont été violents. Les policiers ne se sont pas empêchés de pénétrer même au siège de l’UNC pour tout saccager. Une partie du mur a cédé. Quelques matériels cassés.La dérive de la police indigne.

Les pro-Kamerhe ne vont pas lâcher. Ils ont juré de poursuivre avec la même mobilisation lundi lors de la reprise du procès en appel de leur leader.

Landry Amisi
Ouragan fm

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici