Ecoutez cet article

Les députés provinciaux de Kinshasa membres de l’Union sacrée de la nation ont exprimé au président du Sénat leur indignation sur la mauvaise gestion des institutions de la ville.

Dans un aide-mémoire de trois pages signé le 16 juin 2021 et remis à Modeste Bahati Lukwebo, les élus de Kinshasa sollicitent l’implication du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo pour mettre fin « au règne de l’arbitraire, de l’incompétence et des antivaleurs ayant élu domicile au sein des institutions de la ville-capitale ».

« …nous sommes venus voir le président du Sénat pour lui faire l’état de la situation préoccupante qui prévaut à l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK). En effet, comme tout le monde le sait, le président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, l’honorable Godé Mpoyi a, unilatéralement, illégalement et arbitrairement décidé de la suspension de la session en cours. Il a pris prétexte de la crise de Covid-19 pour pouvoir fermer l’Assemblée provinciale de Kinshasa », rapporte le député Magloire Kabemba Okandja.

Godé Mpoyi défie le chef de l’Etat

L’élu de Kasavubu a soulevé la stupéfaction de ses collègues face à cette décision qui entre en contradiction avec la récente adresse du président de la République à la nation.. » …le chef de l’État, dans sa récente adresse à la nation n’a pas interdit aux institutions de la République de fonctionner normalement. La preuve est que les deux Chambres du Parlement continuent à se réunir, toutes les Assemblées provinciales à travers le pays fonctionnent normalement. Le chef de l’État qui plus est, a autorisé aux Églises, aux écoles et aux universités de fonctionner », a-t- il expliqué en s’interrogeant comment une institution de 48 membres ne puisse pas se réunir de part la volonté d’un seul individu.

Les élus de l’USN opposés à la levée des immunités de Mike Mukebayi

Les signataires de ce document exigent donc : « 1. la reprise immédiate des travaux à l’Assemblée provinciale de Kinshasa dans le respect des mesures barrières édictées pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus ;

  1. La mise en place d’un dispositif sécuritaire et sanitaire devant permettre cette reprise sans mettre en danger la vie des députés provinciaux ainsi que des membres du personnel administratif et technique;
  2. La poursuite de la procédure d’examen de la question orale avec débat adressée au gouverneur de la ville de Kinshasa et toutes les matières inscrites au calendrier de la présente session ;
  3. La cessation des manoeuvres tendant à lever les immunités du député Mike Mukebayi ».

Les députés provinciaux membres de l’USN soupçonnent Godé Mpoyi de manoeuvrer pour obtenir la levée des immunités de Mike Mukebayi pendant les vacances parlementaires.« Nous sommes au courant de ces manoeuvres. Nous demandons à ce que toutes ces velléités soient arrêtées. Nous demandons également que les autorités, surtout la plus haute autorité du pays, se penchent sur l’état de la ville de Kinshasa. Personne n’est fière de l’état dans lequel se trouve cette ville », a déploré le député Magloire Kabemba en insistant que la suspension des travaux à l’APK a pour mission de faire taire l’auteur de la question orale avec débat adressée au gouverneur de la ville et continuer ainsi à faire obstacle au contrôle parlementaire.

Consulté en sa double casquette du représentant des provinces et un des ténors de l’Union sacrée de la nation, le président de la chambre des sages a promis de s’impliquer personnellement afin de rencontrer les doléances des élus kinois membres de l’USN.

Charles masudi
Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici