Ecoutez cet article

En meeting populaire à Goma au Nord-Kivu, l’opposant congolais Moïse Katumbi, a déploré encore une fois, les circonstances de sa non représentation à la présidentielle du 30 décembre 2018 en RDC, alors qu’il était exilé de l’ancien régime de son ex allié Joseph Kabila.

Katumbi a déclaré que s’il était au pouvoir actuellement, il aurait déjà dû mettre un terme à l’insécurité grandissante qui secoue actuellement l’Est du pays.

“Si j’étais au pouvoir, on serait déjà sorti de cette misère, je pense tous les jours à cette situation sécuritaire délicate ici au Nord-Kivu, et si j’étais au pouvoir j’aurais déjà dû y mettre un terme. J’aurais pu installé mon Quartier Général ici”, a dit l’ancien gouverneur de l’ex Katanga.

Il sied de noter que le chef de l’État actuel, Félix Tshisekedi est déterminé à mettre fin à l’insécurité dans l’Est du pays. Les réunions de sécurité se multiplient dans cette région notamment avec les armées de quelques pays voisins qui pourraient mutualiser les efforts avec les Forces Armées de la RDC pour mettre fin au phénomène “groupe armé”.

Glody Murhabazi, à Goma

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici