Ecoutez cet article

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) juge impopulaire la décision d’interdire la diffusion de la chanson “Nini tosali te” du groupe Musique populaire de la révolution (MPR). Au travers de son Secrétaire général, Augustin Kabuya, le parti présidentiel dit ne pas se sentir nullement concerné par une telle prise de position de la commission nationale de censure.

Quelques jours seulement après son lancement, cette chanson qui dresse un tableau peu reluisant des conditions sociales dans laquelle vit la population congolaise depuis la nuit de temps, a jeté un véritable pavé dans la mare. Et la sentence prise par ce service du ministère de la Justice n’arrête pas de faire des vagues au sein de l’opinion.

Pour sa part, Patrick Muyaya, ministre de la Communication et Médias, fait savoir que la décision portant censure des chansons n’émane pas du gouvernement. “Dans le changement de narratif que nous prônons, tout citoyen est libre d’exprimer son opinion sous réserves des dispositions légales”, peut-on lire sur le compte Tweeter du porte- parole du gouvernement.

Eric Wemba
Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici