Écoutez cet article

Sauf changement de dernière minute, l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale et également ancien président déchu de l’Union pour la démocratique et le progrès social (Udps), sera face à la presse le lundi 18 juillet prochain en sa résidence. Une réapparition après quatre mois de silence suite à la grogne qui l’avait opposé à son parti politique et à la famille présidentielle. D’après une source proche de ce dernier qui s’est confiée à Media Congo Press, il pourrait faire l’annonce de son parti politique qui serait aligné dans l’opposition.

Alliance pour le Changement (AC), serait le nom que porterait le nouveau parti politique de Jean-Marc Kabund après son éviction des différents postes qu’il a jadis occupé, que ce soit au niveau de la Chambre basse du parlement, ou encore au sein de son ancien parti politique, l’Udps. Celui que l’on surnomme « maître-nageur », n’aurait pas digéré la noyade lui infligée par ses anciens compagnons de lutte, au point de se ranger dans l’opposition.

La même source renseigne également que le siège de ce parti se trouverait au niveau de la 11e rue Limete industriel, à quelques encablures de la 10e rue où se trouve le siège de l’Udps. Autre sujet qui pourrait être abordé au cours de ce face à face avec les journalistes, l’épineuse question du différent qui l’a opposé à son ancien parti. Jean-Marc Kabund devrait livrer les dessous des cartes de ce dossier.

Toujours d’après la même source, Jean-Marc Kabund aurait décidé de se démarquer de son ancien parti notamment par le choix porté sur ses proches collaborateurs majoritairement issus de plusieurs provinces, géopolitique oblige. Il s’agirait de quelques grands professeurs d’universités.

Selon certaines indiscrétions, l’Alliance pour le Changement serait un parti de l’opposition au regard des relations délétères entre son autorité morale et le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi.

Une probable alliance avec l’Udps est donc à exclure, pensent plusieurs analystes politiques. Certains cadres de l’Udps avaient affirmé d’ailleurs que l’ancien président ad intérim du parti présidentiel n’était plus en odeur de sainteté avec Félix Tshisekedi suite à son comportement décrié par plus d’un au sein du parti. L’on se souviendra des différentes réactions à chaud de plusieurs cadres de l’Udps qui avaient dénoncé l’attitude de Kabund face à cet incident de la route qui l’avait opposé à certains membres de la famille présidentielle. Son comportement jugé «hautain » était déjà dénoncé par des cadres de l’Udps. Ce qui aurait poussé Félix Tshisekedi à revoir sa position face à ce dernier.

Jean-Marc Kabund aurait donc décidé désormais de se ranger en ordre de bataille politique opposée à l’Udps, parti politique au sein duquel il a longtemps œuvré, et où il a été intronisé par son parrain, feu Etienne Tshisekedi wa Mulumba.
Selon plusieurs proches du « maitre-nageur », la situation qui a émaillé son éviction était pour lui une piqure de mauvaise dose, ce qui justifierait son nouveau combat pris comme une ​piqure retour, conforté d’ailleurs par l’emblème de son nouveau parti politique qui serait une abeille, prête à infliger une piqure pour faire valoir sa nouvelle vision.

Djodjo Vondi
Media Congo Press

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici