Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Jean Marc Kabund a essayé de calmer ses militants qui ont manifesté au Palais du peuple ce lundi 10 juin 2019 pour exiger le divorce entre FCC et CACH.

“Je suis membre du bureau. C’est quand-même déplorable ce qui est arrivé ce jour-là. Moi-même étant membre bureau, lorsqu’il y a motion pareille je devrais être mis au courant, ce qui n’a pas été fait. Je suis personnellement frustré par cette attitude de vouloir faire des choses en cachette. Nous membre d’un même bureau cela devrait être discuté ensemble”, a dit le 1er vice-président de l’Assemblée nationale.

“Dans la mesure où le chef de l’Etat n’est pas comptable devant l’Assemblée nationale, cela s’était apparenté à l’outrage au chef de l’Etat. Le chef de l’Etat est à la tête d’un parti de masses, ce n’est pas facile de l’attaquer comme ça parce que vous avez une majorité”, a t-il dit.

“Moi-même j’ai été pris à partie par ces jeunes. Ils reconnaissent en moi un homme intègre, celui qui n’a jamais comploter contre le chef de l’Etat. Je suis un homme de conviction. Hier, j’avais écrit à la présidente du bureau pour qu’elle convoque une réunion du bureau ce matin pour qu’un point soit fait, que je vois clair dans ce dossier”, a t-il ajouté.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici