Ecoutez cet article

Revirement de 80° par l’Assemblée nationale, après les vagues de réactions qui viennent de partout critiquant le don du Chef de l’État, Félix Tshisekedi d’offrir aux 500 députés nationaux les jeeps.

Selon Mboso, il ne s’agit pas d’un prêt, mais d’un don.

« Le président de la République a décidé qu’on donne à tous les 500 députés les jeeps. C’est grâce à vous qui avaient mis en exécution l’appel du Chef de l’Etat. C’est grâce à cela que tous les 500 députés vont bénéficier de ces jeeps », a t-il déclaré lors de la réunion des députés de l’Union sacrée, ténue au Fleuve Congo Hôtel le 18 juin à Kinshasa.

Volte face de l’Assemblée nationale

Lors d’une interview accordée à la presse ce lundi 21 juin, le député Eliezer Tambwe, qui a présidé la commission mise en place par l’Assemblée nationale, en vue d’examiner le réquisitoire du Procureur Général, sur les levées des immunités de deux députés nationaux soupçonnés des détournements des deniers publics, contredit Christophe Mboso.

Pour ce député pro Katumbi, allié de Félix Tshisekedi, il ne s’agit pas d’un don de la Présidence de la République, mais plutôt d’un prêt.

Pendant ce temps, deux députés pro Fayulu, leader de l’opposition Genevoise, refusent de prendre ces jeeps.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici