Ecoutez cet article

Éliminée à son tout premier combat, la judokate congolaise Marie Branser, a dans un entretien avec nos confrères de la radio France Internationale, dit être déçue de la façon dont se font les choses tant à la fédération congolaise de judo qu’au comité olympique congolais.

« Il faut changer les gens, changer la politique, changer l’habitude. Est-ce que c’est normal qu’une double championne d’Afrique à toutes les compétitions soit négligée ? » a-t-elle déclarée, en martelant sur la maffia qui se vit au sein de sa fédération mais aussi elle confirme n’avoir touché aucun Euro jusqu’à l’heure actuelle.

« Le président de la fédération arrive à séparer la facture que moi et mon coach avons payé. Il y a eu des choses. J’ai donné tout mon argent… C’est ma famille, mes amis qui m’ont soutenu et le sponsor…Il faut du travail à la fédération et au comité olympique congolais. Sinon, je ne peux plus continuer. Je n’ai plus d’argent. Je vais travailler comment avec ma famille ? » a-t-elle déploré.

Noter que lors des préparatifs, plusieurs rumeurs circulaient faisant état d’une prise en charge personnelle des athlètes, un abandon total du gouvernement.

Pour rappel, la RDC a connu deux défaites ce jeudi 29 juillet 2021. La première était celle de la judokate Marie Branser et la deuxième, c’est celle du boxeur David Tshama, le porte-étendard de la République démocratique du Congo.

Jérémie Ngemi.
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici